Trading Solutions

Écoute, disponibilité, compétences... por construire ensemble un patrimoine à la mesure de vos besoins

Swiss Traders 1996-2016 ©  Plan du site | Divulgation des risques | Protection de la sphère privée | Disclaimer


Escucha, disponibilidad, ompetencias... para construir juntos un patrimonio a la altura de sus necesidades

REAL   ACCOUNT MANAGED   ACCOUNT DEMO   ACCOUNT INFORMATION Twitter

Le Système Or et la Convention de Bretton Woods


La Convention de Bretton Woods, établie en 1944, avait pour but d'installer une stabilité monétaire internationale en évitant le vol d'argent entre des nations, et de restreindre la spéculation des monnaies du monde. Avant la Convention, le change en système or, qui a régné entre 1876 et les Guerres Mondiales, dominait le système économique international.


Sous le système de change en or, les monnaies gagnaient une nouvelle phase de stabilité puisqu'elles étaient approuvées par le prix de l'or. Ceci abolissait la pratique ancestrale utilisée par des rois et des dirigeants de réduire arbitrairement la valeur de l'argent et provoquer l' inflation.


Mais au changement du système or malgré ses bontés il avait des faiblesses. Au fur et à mesure qu'une économie était fortifiée, celle-ci importait trop services et produits de l'extérieur jusqu'à épuiser ses réserves d'or requises pour approuver son argent. Comme résultat, la masse monétaire était réduite, les taux d' intérêts s'élevaient et l'activité économique diminuait au point d'arriver à la récession. À long terme, les prix des marchandises étaient arrivées à leur point le plus bas, étant attrayants pour d'autres nations, qui se précipitaient acheter de manière démesurée, ce qui injectait à l'économie de l' or jusqu'à ce que celle-ci augmente sa masse monétaire, baisse les taux d'intérêt et on créerait à nouveau des richesse dans l'économie. Ces systèmes oscillants à la hausse et à la baisse ont régné pendant la période du système de change or jusqu'au début de la Première Guerre Mondiale qui a interrompu les flux de commerce et le libre mouvement de l'or.


Après les Guerres, on a conclu la Convention de Bretton Woods, dans laquelle les pays participants ont décidé d'essayer et de maintenir la valeur de leur monnaie avec une marge étroite en comparaison avec le dollar américain, et un taux d'or correspondant, selon la nécessité. On a interdit aux pays de dévaluer leur monnaie au bénéfice de son commerce et on leur a seulement permis de le faire dans le cas des dévaluations d'au moins de 10%.


Dans celle décennie des années 50, le volume du commerce international en expansion constante a produit des mouvements massifs de capitaux produits par la reconstruction postérieure à la guerre, ce qui a déstabilisé les taux de change qu' avait établit la Convention de Bretton Woods.

La Convention a été finalement abandonnée en 1971 et le dollar américain ne serait plus convertible en or. Pour l'année 1973, les monnaies d'importantes nations les plus industrialisées ont commencé à flotter avec plus de liberté, contrôlées principalement par les forces de l'offre et de la demande qui agissaient sur le marché des changes. Les prix étaient quotidiennement fixés à un taux de change libre, avec une augmentation des volumes, de la vitesse et de la volatilité pendant les années 70, en donnant lieu aux nouveaux instruments financiers, la dérégulation du marché et la libéralisation du commerce.


Pendant la décennie des 80, les mouvement de capitaux à travers des frontières ont accéléré avec l'arrivée des ordinateurs et la technologie, en étendant la continuité du marché à travers les zones horaires de l'Asie, l'Europe et Amérique. Les transactions en devises ont été germées depuis autour d'U$70 milliards par jour vers le milieu des années 80, à plus de $2.5 trillons quotidiens , deux décennies plus tard.


Le marché Forex avait été par beaucoup de temps restreint pour de grands investisseurs et institutions financières. Le privilège de compromettre des monnaies était réservé à de grandes banques et très peu de professionnels des investissements. Célèbre est le cas de George Soros, en gagnant presque un billion de dollars américains en seulement quelques jours d'opérations sur la Livre Britannique (GBP).


Précédemment, l'unique moyen de négocie qu' avaient les investisseurs individuels pour accéder au marché du FOREX était au travers des banques,

L’Histoire Du FOREX

qui opéraient avec de grandes quantités de monnaies avec des fins commerciales et d'investissement. Le volume opéré a rapidement augmenté avec le temps, spécialement après qu'on ait permis que les taux de change flottent librement en 1971. La commination d' une faible marge et d'un grand effet de levier a changé la manière dans laquelle on opère sur marché de monnaies interbancaires. On a obtenu l'ouverture des portes aux investisseurs individuels en démocratisant le marché des changes, en leur offrant les outils et les services professionnels nécessaires pour opérer de manière effective dans une atmosphère indépendante.


Le marché est maintenant disponible pour tout investisseur individuel et pour toutes institutions. Aujourd'hui, grâce à l'INTERNET et les brokers « on line » comme notre broker , ont révolutionné toute l'atmosphère à partir de 1995, et ouvert les portes du marché global des monnaies pour tous ceux qui en veulent prendre part. La possibilité de recevoir des nouvelles, cours et autre information nécessaire à travers le réseau, permet à toute personne d'être dans des conditions de prendre part à ce marché.